Confinement : violences faites aux femmes

Dispositifs pour protéger les femmes victimes de violences conjugales dans le contexte de la crise sanitaire
 

La crise sanitaire liée au virus Covid-19 a conduit le Gouvernement à décréter un nouveau confinement, effectif depuis jeudi 29 octobre minuit, afin d'en limiter la propagation.

Le contexte sanitaire est un facteur aggravant pour les femmes victimes de violences conjugales et leurs enfants lorsqu'ils sont confinés avec leurs agresseurs. Les victimes peuvent donc quitter leur domicile à tout moment, sans devoir disposer d'une attestation. Elles peuvent appeler le 17 ou utiliser le 114 par SMS en cas de danger immédiat.

Parmi les autres services à leur disposition :


    •  le 39 19, numéro gratuit et anonyme (en semaine de 9h à 22h et les samedis, dimanches et jours fériés de 9h à 18h), qui dispose également d'un partenariat de 2 000 courses gratuites avec Uber jusqu'au 31 mars 2021 ;
 
    •  un site Internet est disponible 24h/24 et 7 j/7 avec un tchat anonyme et non traçable : https://arretonslesviolences.gouv.fr/
 
    • l'application « APP-ELLES » de soutien entre femmes : https://www.app-elles.fr/

 
    •  le dispositif "Alerte pharmacie", qui permet de se signaler en pharmacie. L'officine se charge ensuite d'alerter les forces de l'ordre ;
 
    •  le 119 est à la disposition des enfants (appel gratuit 24h/24, 7j/7) ;
 
    • le 01 40 47 06 06 (disponible le lundi de 10h à 13h et de 14h30 à 17h30 ; le jeudi de 10h à 13h) est à la disposition des femmes en situation de handicap.

Figure également en cliquant ci-après l'organisation des associations prenant en charge les femmes victimes de violences en Loire-Atlantique.

L'agenda

11h00 - 12h00
Paroisse Sainte Croix
Eglise
10h00 - 13h00
APEL Sainte Jeanne d'Arc
Ecole Sainte Jeanne d'Arc
14h00 - 23h00
APEL Sainte Jeanne d'Arc
Ecole Sainte Jeanne d'Arc
Journée entiere
La Mairie
Espace sportif de la Chesnaie

Pratique